Divers

Boom du tourisme en Nouvelle-Calédonie : l’aéroport de la Tontouta recrute

Boom du tourisme en Nouvelle-Calédonie : l’aéroport de la Tontouta recrute

La Nouvelle-Calédonie connaît un véritable essor touristique depuis le début de l’année 2023, avec une augmentation de 2,3% du nombre de visiteurs par rapport à 2019. Face à cette croissance, l’aéroport de la Tontouta organise un job dating pour pourvoir 35 postes dans différents secteurs. Ce regain d’activité est une excellente nouvelle pour l’économie locale et les professionnels du tourisme. Ci-dessous, nous vous proposons un zoom sur cette actualité et les opportunités d’emploi qui en découlent.

Un record historique pour le tourisme calédonien

La première moitié de l’année 2023 a vu pas moins de 54 000 touristes fouler le sol calédonien, un chiffre qualifié d’historique par Nouvelle-Calédonie Tourisme. Cette hausse de 2,3% par rapport à 2019, une année déjà record, témoigne de l’attractivité grandissante de l’archipel et de la reprise du secteur touristique après les années difficiles liées à la pandémie.

Les professionnels du tourisme se réjouissent de cette tendance et mettent tout en œuvre pour accueillir ces visiteurs dans les meilleures conditions. Les infrastructures et les services sont ainsi renforcés, notamment à l’aéroport de la Tontouta, principal point d’entrée des touristes sur le territoire.

Un job dating pour faire face à la demande

Pour répondre à l’augmentation du trafic aérien et des besoins en main-d’œuvre, l’aéroport de la Tontouta a organisé un job dating. Cette initiative vise à pourvoir rapidement 35 postes dans différents secteurs tels que la vente, le traitement des bagages, l’assistance en escale, etc. Les candidats intéressés peuvent consulter les offres d’emploi sur le site internet de l’aéroport.

Le succès de cet événement témoigne de l’engouement des calédoniens pour les métiers du tourisme et de la volonté des acteurs locaux de soutenir l’essor de ce secteur clé pour l’économie du territoire.

Des retombées économiques prometteuses

L’afflux de touristes engendre des retombées économiques importantes pour la Nouvelle-Calédonie. En effet, les visiteurs dépensent en moyenne 200 000 francs CFP par séjour, ce qui représente une manne financière conséquente pour les entreprises locales et les collectivités.

La croissance du nombre de visiteurs permet également de créer des emplois, comme en témoigne le job dating organisé par l’aéroport de la Tontouta. Les professionnels du tourisme sont ainsi encouragés à développer leur activité et à innover pour proposer toujours plus d’offres et de services attractifs.

Un secteur en pleine mutation

Face à cet essor touristique, le secteur doit s’adapter et se réinventer pour répondre aux attentes des voyageurs. Les acteurs locaux travaillent ainsi sur des projets innovants pour valoriser le patrimoine naturel et culturel de la Nouvelle-Calédonie, tout en préservant son environnement exceptionnel.

Le développement du tourisme durable est au cœur des préoccupations et des initiatives mises en place pour concilier attractivité touristique et préservation des ressources locales.

Quel avenir pour le tourisme calédonien ?

Si la tendance actuelle se confirme, la Nouvelle-Calédonie pourrait devenir une destination phare du tourisme dans la région Pacifique. Les professionnels du secteur et les pouvoirs publics doivent néanmoins rester vigilants et continuer à investir dans l’amélioration des infrastructures et des services pour garantir un accueil de qualité aux visiteurs.

Le défi sera également de préserver l’identité et la richesse naturelle de l’archipel, en encourageant le développement d’un tourisme responsable et respectueux de l’environnement.

En fin de compte : un essor touristique bénéfique pour la Nouvelle-Calédonie

  • Record historique : 54 000 touristes au premier semestre 2023, soit une hausse de 2,3% par rapport à 2019
  • Job dating à l’aéroport : 35 postes à pourvoir dans différents secteurs pour répondre à la demande
  • Retombées économiques : dépenses des touristes et création d’emplois boostent l’économie locale
  • Mutation du secteur : développement du tourisme durable et valorisation du patrimoine calédonien
  • Enjeux d’avenir : amélioration des infrastructures, préservation de l’environnement et attractivité touristique

La Nouvelle-Calédonie connaît un véritable boom touristique en 2023, avec des retombées économiques et sociales positives. L’aéroport de la Tontouta se mobilise pour répondre à cette demande en recrutant de nouveaux salariés et en adaptant ses services. Le défi pour l’archipel sera de poursuivre sur cette lancée tout en préservant son patrimoine naturel et culturel, en misant sur un tourisme responsable et innovant.

Le tourisme reprend, l'aeroport de la Tontouta cherche des salaries dans plusieurs secteurs

Après avoir exploré les raisons et les effets du boom du tourisme en Nouvelle-Calédonie, il est évident que l’aéroport de La Tontouta joue un rôle crucial dans cette croissance. Les nouvelles opportunités d’emploi et les améliorations apportées à l’infrastructure aéroportuaire sont autant de témoignages de cet essor touristique dans la région.

Cependant, la Nouvelle-Calédonie n’est pas la seule destination prisée par les voyageurs en quête d’évasion et de découverte. En effet, la France métropolitaine offre également de nombreuses options pour des vacances en famille réussies. Par exemple, les meilleures stations de ski familiales en France sont une alternative idéale pour ceux qui souhaitent profiter des sports d’hiver dans un cadre exceptionnel et adapté à tous les âges.

Ainsi, que ce soit pour un séjour ensoleillé dans les îles du Pacifique ou pour des vacances enneigées sur les sommets alpins, les voyageurs ont l’embarras du choix pour satisfaire leurs envies d’évasion et de moments privilégiés en famille.

Année Nombre de passagers Augmentation par rapport à l’année précédente
2015 445 000
2016 501 000 +12.6%
2017 550 000 +9.8%
2018 640 000 +16.4%
2019 700 000 +9.3%

Salut, je m'appelle Jean-Paul. J'ai grandi à la campagne, dans une ferme familiale où l'on cultivait des fruits et des légumes. Dès mon plus jeune âge, j'ai eu un goût prononcé pour le travail agricole et j'adorais aider mes parents dans les champs. Cela m’a permis de me forger un caractère solide et de développer une certaine discipline. Après avoir obtenu mon baccalauréat, j’ai intégré une école hôtelière afin de pouvoir mettre en pratique ma passion pour le tourisme rural. J’y ai appris tout ce qu’il fallait savoir sur la gestion d’un gîte : comment accueillir les clients, comment entretenir les lieux… Bref, tout ce qui est nécessaire pour que nos vacanciers passent un agréable séjour ! Lorsque j‘ai terminé mes études il y a maintenant 10 ans ,je suis revenu prendre la suite du gîte familial . Aujourd ‘hui c ‘est moi qui reçois les touristes venus profiter du calme de la campagne française .