Information

Tourisme dans les Pyrénées-Atlantiques : attirance des visiteurs mais baisse de la consommation

Tourisme dans les Pyrénées-Atlantiques : attirance des visiteurs mais baisse de la consommation

Le tourisme dans les Pyrénées-Atlantiques a connu un été contrasté en 2023. Si certaines régions ont attiré de nombreux visiteurs, la consommation globale a été en baisse. Plusieurs facteurs ont contribué à cette situation, notamment le coût élevé des carburants et de l’hébergement. Ci-dessous, nous ferons le point sur les différentes tendances observées durant la saison estivale et sur les perspectives pour l’avenir du tourisme dans ce département.

La montagne béarnaise et le Pays basque : des destinations prisées

Malgré une baisse de la fréquentation touristique dans l’ensemble du département, la montagne béarnaise et le Pays basque ont su tirer leur épingle du jeu en attirant de nombreux visiteurs. Ces régions offrent en effet des paysages variés et des activités diverses, ce qui permet de répondre à toutes les envies des vacanciers.

La vallée d’Ossau, par exemple, a connu une hausse de fréquentation grâce au petit train d’Artouste. Ce dernier permet aux touristes de découvrir les montagnes et les lacs de la région de manière originale et ludique.

Le cœur de Béarn en difficulté

En revanche, le cœur de Béarn a souffert de la baisse de fréquentation touristique. Les campings et les meublés ont notamment enregistré une diminution du nombre de visiteurs. Plusieurs raisons peuvent expliquer cette situation, comme le coût élevé des carburants et de l’hébergement, qui a poussé certains vacanciers à privilégier d’autres destinations.

De plus, la clientèle étrangère et les touristes en séjour ont également diminué, ce qui a impacté négativement les commerces et les prestataires de services locaux.

Les Fêtes de Bayonne : un atout pour le Pays basque

Le Pays basque a pu résister à la baisse de fréquentation en partie grâce à la semaine des Fêtes de Bayonne. Cet événement incontournable de la région attire chaque année de nombreux visiteurs, qui viennent profiter des animations et des festivités proposées.

Cette manifestation culturelle a donc permis de compenser en partie la baisse de fréquentation observée dans le reste du département.

Le printemps : une période clé pour le tourisme

La baisse de fréquentation estivale au Pays basque est à relativiser, car le printemps a compensé cette baisse. En effet, la saison printanière a été marquée par une hausse du nombre de visiteurs, qui ont profité des beaux jours pour découvrir les richesses du département.

Cette tendance montre que le tourisme dans les Pyrénées-Atlantiques ne se limite pas à la période estivale et que les efforts doivent être poursuivis pour attirer des visiteurs tout au long de l’année.

Des perspectives d’avenir pour le tourisme dans les Pyrénées-Atlantiques

Face à ces constats, il est essentiel de mettre en place des actions pour dynamiser le tourisme dans les Pyrénées-Atlantiques et favoriser la consommation. Plusieurs pistes peuvent être envisagées :

  • Amélioration de l’offre d’hébergement : proposer des solutions d’hébergement plus abordables et adaptées aux besoins des touristes.
  • Valorisation du patrimoine : mettre en avant les sites touristiques et les activités culturelles du département.
  • Développement des transports : faciliter l’accès aux différentes régions du département, notamment grâce à des solutions de transport plus écologiques et économiques.
  • Communication et promotion : renforcer la promotion du département auprès des touristes nationaux et internationaux.
  • Soutien aux acteurs locaux : accompagner les commerces et les prestataires de services dans leur développement.
  • Diversification de l’offre touristique : proposer des activités et des événements tout au long de l’année pour attirer des visiteurs en dehors de la période estivale.

En résumé : un été contrasté pour le tourisme dans les Pyrénées-Atlantiques

Le bilan de l’été 2023 dans les Pyrénées-Atlantiques est contrasté. Si certaines régions, comme la montagne béarnaise et le Pays basque, ont su attirer des visiteurs, la consommation globale a été en baisse. Le coût élevé des carburants et de l’hébergement, ainsi que la diminution de la clientèle étrangère et des touristes en séjour, ont pesé sur les résultats de la saison. Toutefois, des perspectives d’avenir existent, et il est important de mettre en place des actions pour dynamiser le tourisme dans le département et favoriser la consommation. La diversification de l’offre touristique, l’amélioration de l’offre d’hébergement et le soutien aux acteurs locaux sont autant de leviers à actionner pour relancer le secteur.

Tourisme dans les Pyrenees-Atlantiques : des visiteurs presents mais pas consommateurs

Après avoir analysé les tendances du tourisme dans les Pyrénées-Atlantiques, il apparaît que la région continue d’attirer de nombreux visiteurs, bien que la consommation sur place ait tendance à baisser. Cette situation nous amène à réfléchir aux solutions pour optimiser l’expérience des touristes et leur donner envie de consommer davantage lors de leur séjour.

Ainsi, pour profiter pleinement de votre séjour dans les Pyrénées-Atlantiques, il est essentiel de choisir la station de ski qui correspond le mieux à vos attentes et à votre budget. Pour vous aider à faire le bon choix, nous vous invitons à consulter notre guide « Sports d’hiver à la montagne : comment choisir sa station de ski ? ». Vous y trouverez des conseils et des astuces pour vous permettre de passer des vacances inoubliables tout en soutenant l’économie locale.

N’oubliez pas que les Pyrénées-Atlantiques offrent bien plus que de simples pistes de ski : parcs naturels, gastronomie, patrimoine culturel et historique sont autant d’atouts pour passer un séjour riche en découvertes. Alors n’hésitez pas à sortir des sentiers battus et à explorer tout ce que la région a à offrir, pour faire de vos vacances un moment inoubliable et contribuer à la vitalité économique du territoire.

Année Nombre de visiteurs Montant de la consommation touristique (en millions d’euros)
2014 3,8 millions 1 249
2015 4,1 millions 1 308
2016 4,2 millions 1 325
2017 4,4 millions 1 303
2018 4,5 millions 1 300

Salut, je m'appelle Jean-Paul. J'ai grandi à la campagne, dans une ferme familiale où l'on cultivait des fruits et des légumes. Dès mon plus jeune âge, j'ai eu un goût prononcé pour le travail agricole et j'adorais aider mes parents dans les champs. Cela m’a permis de me forger un caractère solide et de développer une certaine discipline. Après avoir obtenu mon baccalauréat, j’ai intégré une école hôtelière afin de pouvoir mettre en pratique ma passion pour le tourisme rural. J’y ai appris tout ce qu’il fallait savoir sur la gestion d’un gîte : comment accueillir les clients, comment entretenir les lieux… Bref, tout ce qui est nécessaire pour que nos vacanciers passent un agréable séjour ! Lorsque j‘ai terminé mes études il y a maintenant 10 ans ,je suis revenu prendre la suite du gîte familial . Aujourd ‘hui c ‘est moi qui reçois les touristes venus profiter du calme de la campagne française .